Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Conseil Pour l'Avenir du Conservatoire
  • Conseil Pour l'Avenir du Conservatoire
  • : Le Blog de l'association des usagers du conservatoire à rayonnement régional (CRR) de musique, danse, chant et théâtre de Lyon (France).
  • Contact

Ce site diffuse des compte-rendus, articles, et annonces du CPAC, et d'autres sources, pour lesquelles seule la responsabilité de leur auteur est engagée. (Le Conseil d'Administration du CPAC)

6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 08:28

Vous louez ( ou allez louer) ou bien vous êtes propriétaire ( ou pensez acquérir) d'un ou plusieurs instruments pour vos enfants .

La question de l'assurance est souvent délicate lorsque survient un incident, une détérioration , voire un vol , etc.

 

C'est pourquoi FUSE , dont nous sommes membres, a négocié et mis au point une formule d'assurance spécifique et très intéressante.

 

Nous vous convions à vous rendre sur la rubrique FUSE, située à gauche sur cette page d'accueil.

Cliquer sur l'adresse du site: www.fuse.asso.fr

Ensuite, allez sur la rubrique " services" et découvrez l'ensemble des informations sur " l'assurance instruments de musique ".

 

En adhérant à notre association de parents d'élèves ( télécharger le bulletin d'adhésion à la rubrique correspondante) vous pourrez souscrire un contrat adapté à votre besoin.

De plus, vous recevrez l'ensemble de nos informations internes échangées entre les membres du CPAC.

 

Vous avez besoin de plus de renseignements ?

Contactez-nous par notre courriel : info@cpac-lyon.com , nous vous répondrons rapidement.

Repost 0
Published by CPAC Lyon
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 12:17

le Conseil de Parents pour l'Avenir du Conservatoire de Lyon    

 

Le CPAC, c'est la représentation des parents d’élèves,

auprès de la direction et de l’administration du conservatoire de Lyon, et dans ses instances statutaires

(conseil intérieur, comité syndical, commission des bourses, commission pédagogique).


Le CPAC, c'est un fonctionnement associatif,

basé sur la circulation de l’information et la participation de tous les adhérents, selon leur disponibilité.


C'est un site web www.cpac-lyon.com pour dialoguer avec vous,

avec des informations sur les inscriptions, les hébergements, les textes officiels, sur les principaux évènements du conservatoire, des annonces de spectacles et concerts à destination du jeune public, des témoignages de parents d’élèves, des interviews d’anciens élèves du conservatoire, des photos et vidéos d’artistes locaux…


Avec un lien important avec la FCPE,

dans les établissements scolaires partenaires : Ecole Albert Camus, College Jean Moulin et Cité scolaire Saint Exupéry.


Et une affiliation à la fédération FUSE,

la Fédération des Usagers du Spectacle Enseigné, avec notamment la possibilité d'assurer son instrument de musique

(plus d'infos sur www.fuse.asso.fr ou sur www.cpac-lyon.com).


Pour adhérer au CPAC,

 remplissez votre bulletin d'adhésion au CPAC,

à découper et envoyer + chèque de 10€ à l’ordre du CPAC à l'adresse :

CPAC,  4 montée Cardinal Decourtray,  69005 LYON     (Courriel : info@cpac-lyon.com)

Cliquer ici pour télécharger votre bulletin d'adhésion au CPAC

 

Le Cpac

 

 

Repost 0
Published by CPAC Lyon - dans Adhésion au CPAC
commenter cet article
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 14:57

Je suis la mère d'une élève entrant en 2e année du cycle découverte au
conservatoire, musique et danse.
De la rentrée à la Toussaint, ma fille va avoir 3 cours à l'antenne de
Fourvière : le mardi soir, mercredi matin et mercredi après-midi
puis de Toussaint à Noêl, 2 cours à Fourvière (mardi soir et mercredi
matin) et 1 à Guillotière (mercredi soir).
Nous habitons à Grange-Blanche et tous ces aller-retour ne vont pas être
simples à gérer.
J'aurai voulu savoir s'il était possible via votre blog de trouver des
parents dans la même situation, habitants plus ou moins dans le même
quartier, afin de pouvoir organiser des co-accompagnement via TCL ou des
co-voiturages.
Merci par avance pour votre réponse,
Sincères salutations,
Anne-Laure Favre
 

 

email:  annelaure.favre@gmail.fr

Repost 0
Published by CPAC Lyon
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 14:10

 

En tant que membre de FUSE ( voir ci-contre ) , le CPAC s'inscrit dans le processus de concertation mis en place par le nouveau gouvernement autour de la problématique de l'avenir de l'Ecole républicaine.

 

Nous prenons acte de la volonté inter-ministérielle de lancer un vaste débat réunissant tous les partenaires de l'Ecole Publique sur l'ensemble des questions qui se posent actuellement et , particulièrement pour ce qui nous concerne, sur la place de la formation artistique dans l'enseignement , à tous les niveaux.

 

Nous vous invitons donc à prendre connaissance du document qui suit, diffusé par FUSE, et qui sert de base au processus engagé dès le début de ce mois.

Vous trouverez , en fin de document, une première contribution du CPAC à ce dossier.

 

Vous pouvez nous faire parvenir vos observations, remarques et propositions au moyen de notre blog ou de notre boîte courriel: info@cpac-lyon.com

 

Le bureau du CPAC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DOCUMENT PREPARATOIRE

 

CONTRIBUTION FUSE

POUR « REFONDONS L ECOLE DE LA REPUBLIQUE »

 

Organisateur : Ministère de l’Education nationale

Lieu Date : concertation nationale ouverte le 5 juillet 2012 à la Sorbonne

Thème : « Refondons l’Ecole » concertation organisée autour de quatre thèmes : la réussite scolaire pour tous/les élèves au cœur de la formation/un système éducatif juste et efficace/ des personnels formés et reconnus

 

le conseil des ministres du 4 juillet a lancé lançant la concertation «Refondons l’École».

Le gouvernement proposera au Parlement dans les mois à venir une loi d’orientation et de programmation pour l’École. Cette loi sera la colonne vertébrale de la refondation de l’École. D’autres engagements du gouvernement, ne relevant pas du domaine législatif, accompagneront cette démarche.

La refondation de l’École nécessitera l’engagement et le rassemblement de tous. Pour relever ce défi essentiel pour l’avenir et le redressement de notre pays, une importante concertation est indispensable. L’avenir de l’École mérite l’attention et la mobilisation de toute la Nation. A partir des orientations définies par le Président de la République et dans le plus large rassemblement de points de vue, la concertation proposera les grands choix éducatifs nécessaires à notre pays. C’est pourquoi elle mobilisera les membres du Gouvernement : au total,22 ministères sont associés à ses travaux. 

Les quatre membres du comité de pilotage :

La concertation est confiée, par une lettre de mission du gouvernement, à quatre personnalités : Nathalie Mons, Christian Forestier, François Bonneau, Marie-Françoise Colombani. Elles auront la responsabilité d’élaborer et de proposer au gouvernement un rapport rassemblant les choix éducatifs à proposer au pays pour les années à venir, en associant à leurs travaux un grand nombre de partenaires. Ces quatre personnalités coordonneront les travaux, veilleront à la bonne tenue des débats, participeront aux initiatives en régions, assureront la rédaction et la validation des textes.

 

Les groupes de travail:

La concertation comprendra quatre groupes de travail, qui traiteront de plusieurs thèmes ainsi répartis : 

Groupe 1 : La réussite scolaire pour tousNicole BELLOUDET

La priorité donnée à l’école primaire

La rénovation du collège

La redéfinition du socle commun

Le lycée de la réussite

La valorisation de l’enseignement professionnel

La prévention du décrochage scolaire

Le service public de l’orientation

Le renforcement de l’éducation artistique, culturelle et scientifique

 

Groupe 2 : Les élèves au cœur de la refondationAgnès BUZYN

Des rythmes éducatifs adaptés

Une école attentive à la santé des élèves

Un accompagnement efficace pour les élèves en situation de handicap

Un climat scolaire apaisé dans les écoles et les établissements

La vie scolaire et l’éducation à la citoyenneté

 

Groupe 3 : Un système éducatif juste et efficaceFrançois MOMBOISSE

Une grande ambition pour le numérique

Une École plus juste pour tous les territoires

Une gouvernance rénovée

L’évaluation de l’École repensée

Les parents, partenaires de l’École

 

Groupe 4 : Des personnels formés et reconnusYves DURAND

Une vraie formation initiale et continue

Des missions redéfinies pour des personnels reconnus

Une nouvelle évaluation des personnels

 

Le calendrier de la concertation :

4 juillet : communication en conseil des ministres présentant les objectifs de la concertation « Refondons l’École »

5 juillet : présentation de la concertation au Conseil supérieur de l’éducation, puis lancement officiel des travaux de la concertation par le Premier ministre

Du 6 au 21 juillet : travail en ateliers

Du 20 août à fin septembre : travail en ateliers

Début octobre : fin de la concertation et présentation du rapport « Refondons l’École » par le comité de pilotage

 

Organisation des travaux de la concertation :

Chacun des groupes de travail se réunira une à deux fois par semaine. Les présidents de groupe seront assistés de rapporteurs et d’animateurs pour chacun des thèmes abordés pendant la concertation.

 

Initiatives en régions :

Les membres du comité de pilotage, les présidents de groupe ainsi que l’ensemble des membres de la concertation sont invités à organiser des initiatives décentralisées. Sous forme de forums et de débats ouverts, co-organisés avec des partenaires (collectivités locales, universités, associations…), ces initiatives contribueront aux débats de la concertation.

 

Rédaction du rapport final de la concertation :

Des comptes rendus des débats de chaque séance des groupes de travail ainsi que de toutes les initiatives prises en régions seront réalisés et transmis aux membres du comité de pilotage. En lien avec les présidents de groupe, la rédaction du rapport final est de la responsabilité des membres du comité de pilotage.

La contribution de Fuse est destinée au groupe 1 même si on peut aussi qu’elle concerne également les questions de rythme éducatif

Notre plan de travail est pour l’instant structuré autour de 4 axes

 

 

I/Education et pratique artistique : valeur humaniste fondamentale relevant de l’intérêt général
- l'éducation artistique pour d'approprier la culture commune et accepter les cultures de chacun
- la pratique artistique pour éprouver l'émotion du geste artistique et partager un projet
- l'éducation et la pratiques artistiques sont d'intérêt général, comme vecteur de valeurs communes et facteur de cohésion sociale (sentiment commun, appartenance à la société) et comme facteur de développement des valeurs d'humanité

II /Education et pratique artistique : un enseignement se nourrissant de ressources extérieures à l’école : artistes, structures artistiques , compétence des collectivités territoriales

- importance que l'éducation et la pratique artistique soient liées ; et portées par des artistes
- lien à faire pour les pratiques du spectacle vivant avec les structures d'enseignement spécialisé
- s'appuyer pleinement sur le réseau de l'enseignement public artistique : rôle des collectivités à prendre en compte, recours au conventionnement, reconnaissance mutuelle du rôle de chacun en matière d'éducation (jusqu'à l'évaluation)
- développer les dispositifs communs :basés sur les partenariats  horaires aménagés, orchestres à l'école, double-cursus, classes à PAC etc. Bannir tout dispositif d'éducation artistique" sans partenariat "professionnel"
- développer à l'école l'accès aux pratiques artistiques : traiter la question du financement de ces dispositifs aujourd'hui fortement contraints pour leur charge reposant exclusivement sur les collectivités. Réaffirmer le caractère d'intérêt général : tout enfant doit pouvoir en bénéficier, où qu'il se trouve sur le territoire et dans des conditions similaires de qualité. Réaffirmer que l'enseignement artistique doit être d'intérêt national même s'il est géré par les collectivités
- intégrer la dimension d'éducation artistique dans les schémas départementaux d'enseignement artistique

III/Des dispositifs nécessitant des textes cadres nationaux clarifiant leur organisation y compris financière, et des outils de gouvernance adaptés

- éviter les dérives et les traitements "locaux" des textes nationaux en légiférant clairement sur ces questions
- mettre en place des instances de gouvernance territoriales culture/éducation nationale (avec représentation des usagers - parents éducation nationale et parents de conservatoire -)
- l'éducation et l'enseignement artistique ne peuvent plus être le fruit de la seule volonté de la collectivité, et en contrepartie, le financement doit en être clarifié (fiscalité locale ou nationale?)

IV/Donner le droit à chaque enfant de valoriser ses compétences dans un parcours de réussite éducative,
- les classes spécifiques, dont le projet artistique est structurant, comme les classes à horaire aménagé, doivent être partie intégrante du système éducatif public national, y compris dans leur composante artistique gérée dans le cadre du partenariat
- il faut reconnaitre et valoriser les compétences acquises par les élèves de ces cursus
- réaffirmer le principe de l'école républicaine y compris pour les élèves de ces cursus : recrutement large, sur la base des appétences et des capacités de chacun, non différenciation des origines sociales, non stigmatisation (cursus gratuit)
- arrêter de gérer la pénurie en renversant le propos "des filières réservées à quelques privilégiés" alors même qu'elles devraient être accessibles à tout enfant qui le souhaite

-ouvrir ses dispositifs le plus largement possible tout en évitant la déscolarisation des élèves au profil d’excellence artistique, en mettant en place des dispositifs spécifiques tout comme le sport étude le fait avec les jeunes sportifs de haut niveau

- permettre à ceux qui le souhaitent et en manifestent les capacités, de disposer de double-cursus adaptés permettant de mener de front l'acquisition d'une culture générale commune et d'un enseignement artistique approfondi (préserver voire développer les filières "musique-étude", "danse-études" etc. sans présumer de l'orientation professionnelle ultérieure), sans que cela soit compris comme une orientation professionnelle
- penser l'élève comme un tout, en intégrant ses temps d'acquisitions autres que scolaires : gestion globale de parcours, l'école comme point de référence de chaque élève, mais avec "obligation" de reconnaissance par l'éducation nationale, des autres "cursus" artistiques ou sportifs. Reconnaissance mutuelle, valorisation des activités "extra-scolaires", etc.

-au niveau collège et lycée, mettre en place les outils nécessaires pour améliorer l’accessibilité de dispositifs ( gestion des déplacements ,internat, bourses spécifiques…),

 

La formation artistique à l'école( Contribution du CPAC de Lyon)

 

 

Le système scolaire français a, jusqu'à ce jour, largement négligé l'importance de la formation artistique dans l'épanouissement de l'enfant et pour son ouverture sur les apprentissages à tous les niveaux.

Il est clair et reconnu que nous avons plusieurs décennies de retard sur certains de nos voisins européens.

 

La décentralisation des compétences de l'Etat français, opérée depuis bientôt 20 années et accentuée sous les deux derniers mandats présidentiels n'a pas permis de mettre en place une véritable politique de formation artistique à l'école. Ce qui aurait pu relever de la responsabilité ministérielle a été assez systématiquement retourné aux collectivités territoriales, sans moyens budgétaires adéquats.

Ce constat n'est pas nouveau .

 

Aujourd'hui, compte tenu de ce qui serait de nouvelles orientations gouvernementales, il est plus que jamais évident qu'aucune progression ne pourra intervenir quant à la possibilité donnée à chaque enfant de recevoir une formation artistique de base , commune à tous, sans une action généralisée et nettement budgétisée des ministères concernés.

 

Cela doit d'abord commencer par une large et précise évaluation des forces et des moyens existants en enseignants formés et compétents . Comme pour toutes les disciplines délivrées à l'Ecole ( de la maternelle au lycée) , la formation artistique ne s'improvise pas et ne peut pas être laissée à la seule bonne volonté de beaucoup d'enseignants , certes motivés.

Il faut revoir les méthodes et les moyens de formation des enseignants des disciplines artistiques à l'école, au-delà de ce qui existe au sein des CFMI , dont les capacités sont largement insuffisantes pour couvrir les besoins.

S'il existe une volonté gouvernementale de réinstituer la formation des enseignants telle qu'elle existait au sein des IUFM , elle devra intégrer les disciplines artistiques avec des programmes et des modules correspondants aux exigences de niveau et de compétence pédagogiques nécessaires pour assurer les formations en question.

 

De plus, les heures de formation artistiques, certes adaptées à chaque niveau, doivent être officiellement intégrées, en tant que telles, dans les programmes scolaires.

 

Par ailleurs,il faut veiller à ce qu'il n'y ait pas de confusion entre les missions qui sont exercées par les écoles de musique et en particulier par les conservatoires, qui ont leurs spécificités ,et la mission de fond du système scolaire public.

On a trop vu de projets consistant soit à globaliser soit à redéployer des moyens existant, ici ou là, mais aboutissant toujours à des réductions ou à des stagnations budgétaires , au global.

Cependant, il serait souhaitable que des coopérations et des partenariats se négocient entre les structures qui pratiquent les enseignements artistiques , y compris de haut niveau , et les établissements scolaires publics, mais encore une fois, sans démunir les uns et les autres de moyens humains et matériels qui sont souvent insuffisants .

 

La collectivité nationale, si elle décide véritablement d'agir positivement pour développer la formation artistique à l'école, doit très rapidement réunir tous les partenaires concernés, et particulièrement les représentants des associations de parents d'élèves de l'Ecole Publique et des Conservatoires afin d'engager une sérieuse concertation et définir un plan d'action conséquent pour au moins les 10 années à venir, sur la base d'un collectif budgétaire permettant de mettre en oeuvre les actions envisagées. Un groupe de pilotage, sous tutelle ministérielle, devrait être créé au sein duquel nous aurions toute notre place.

 

Repost 0
Published by CPAC Lyon - dans Infos générales
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 14:50

Notre fille, âgée de 14 ans,  a été admise en 3ème CHAD au collège J.Moulin.
Mais notre domicile est situé hors département ( dans l'Ain).
 Nous nous permettons de vous contacter pour savoir si vous auriez
quelques adresses de familles pouvant accueillir un enfant collégien

  certains soirs par semaine, afin de permettre à l'enfant de mieux se
 reposer que dans les transports en commun , depuis chez nous.
 Avec tous nos remerciements,
 E.Berthelot 

 

Contact:      emmanuelle-berthelot@wanadoo.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by CPAC Lyon
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 16:22

En juin le Conservatoire de Lyon est aux Célestins

 

Notre pays c'est l'esprit (un cabaret Horváth)

montage d œuvres d'Ödön von Horváth (Allemagne, 1901-1938) 
Un atelier sous la direction de Magali Bonat 

celestins 2012 mailing
 Avec les élèves du cycle d'orientation professionnelle : 
Antoine Besson, Maxence Bod, Claire Marie Daveau, Alicia Devidal, Alban Dussin, Adèle Gascuel, Cécile Goussard, Benjamin Grœtzinger, Antoine Joly, Théo Kerfridin, Emma Pluyaut Biwer, Thomas Rortais, Adrien Saouthi, Louise Tardif, Adèle Zouane 

Assistant : Romain Ozanon

et un trio jazz : Marie Almosnino (chant), Allan Garmat (batterie), Morgane Moulin (contrebasse)

Mercredi 20 et samedi 23 juin à 20h30

 

 * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * -  * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - *  - * - * - * - *

 

Faire semblant d'aller bien !

montage d'extraits de Vie et mort de H pique assiette et de Funérailles d'Hiver de Hanokh Levin (Israël, 1943-1999) 

Traduction Laurence Sendrowicz et Jacqueline Carnot

Un atelier sous la direction de Philippe Sire assisté de Kerrie Szuch (corps, gestes et mouvements)

Avec les élèves des cycles d'enseignement initial : 
Vincent Beaumont, Agathe Carriqui, Marie Devroux, Jeanne Faucher, Luca Fiorello, Pablo Jupin, Amine Kidia, Antoine Maitrias, Lucile Marianne, Olivia Nason-Komander, Benoit Peillon, Maud Pougeoise, Geoffrey Rouge-Carrassat, Johan Roussey, Louise Saillard-Treppoz. 

Vendredi 22 juin à 20h30 et samedi 23 juin à 18h

 

 La Celestine - théâtre des Célestins |  tarif unique :  3 euros ]

Place des Célestins, Lyon 2e

 

Réservation conseillée : billetterie des Célestins, du mardi au samedi de 12h15 à 18h45.

Par téléphone au 04 72 77 40 00, du mardi au samedi de 13h à 18h45

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 14:32

 

 

Le Conservatoire communique:

 

 

"Cycle découverte

Les études musicales ou chorégraphiques au Conservatoire de Lyon sont précédées par un cycle déstiné aux enfants débutants, dès 6 ans,  pour deux années de découverte de la danse et de la musique.

Les pré-inscriptions (en ligne) sont ouvertes le mardi 19 juin à 13h, aux enfants lyonnais inscrits en CP/CE1 et CE2/CM1/CM2 à la rentrée 2012.

Les enfants déjà instrumentistes ou danseurs sont invités à se présenter au concours d'entrée en 1er cycle (inscription fin août/début septembre).
Attention : le piano ne fait pas partie des instruments proposés en cycle découverte.

 

Pour plus de renseignements voir sur le site : www.conservatoire-lyon.fr "

 

 

 

 

Le CPAC avait attiré l'attention sur les dysfonctionnements de ce mode d'inscription en ligne utilisé l'année dernière . Des familles avaient eu de sérieuses difficultés pour accéder au serveur du conservatoire et certaines n'avaient pas pu effectuer l'inscription.

Nous vous conseillons donc , en cas de problème, d'envoyer un mail immédiatement afin de pouvoir attester de votre démarche.

 

Nous vous souhaitons donc de la persévérance et du courage.

 

Le bureau du CPAC

Repost 0
Published by CPAC Lyon
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 06:22

 

Assurer son instrument, ce n’est pas obligatoire : c’est tout simplement essentiel !  

Le budget d’achat des instruments est conséquent pour les familles, alors quand arrive un accident parfois sans tiers,  

il n’est pas évident d’avoir à payer les coûts de réparations voire de remplacement de l’instrument. 

Mais comment s’y retrouver dans les différentes propositions existantes : extensions de la multirisque habitation, 

assurances scolaires et extrascolaires ou assurances spécialisées ? 

FUSE rectangle

 

Harmonie : l’assurance tous risques de vos instruments

pour les adhérents FUSE

mode d’emploi


Téléchargez les fiches pratiques sur les assurances d'instruments :

Fiche pratique 1 

Fiche pratique 2

 

 

En savoir plus sur la fédération FUSE

Fédération des Usagers du Spectacle Enseigné

 

LE CPAC

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 14:45

Sommes à la recherche d'un accueil pour notre fils Maël qui passe en 1ere TMD (flûtiste) au lycée St Exupéry. Il rentre le vendredi au Puy en Velay. Il est discret sympa et autonome, la famille accueuillante de l'an dernier qui malheureusement déménage pourra en témoigner. Nous sommes ouvert à toutes propositions, ce peut être en famille oubien chez une personne agée par ex.

 

Merci de nous contacter au 04 71 04 22 02

 

ou par mail :

 

                                      ruedupont@orange.fr

Repost 0
Published by CPAC Lyon
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 09:46

jazz-a-cours    

L’Association "Jazz à cours et à jardins" offre 24 concerts gratuits en 3 jours à Lyon 5ème
18 formes musicales dont 8 créations sur 9 lieux inédits.

Les 1er 2 et 3 juin 2012

 

Cliquer ici pour télécharger le programme

Repost 0